Les aides financières pour les Seniors

Votre retraite modeste ne vous permet pas de faire face au coût de votre logement ? Vous n’avez pas les moyens de financer une aide à domicile ? Découvrez à quelles aides vous avez le droit !

Les quatre principales aides au logement : APL, ALS, ALF, ASH

Un bon nombre d’aides financières aux personnes âgées sont des aides au logement. Les aides au logement permettent à une personne âgée disposant de revenus modestes de réduire le coût :

  • Du loyer, pour les locataires.
  • Des mensualités, pour les propriétaires qui n’ont pas terminé de rembourser leur crédit immobilier.

Les aides au logement, comme la majorité des aides à destination des personnes âgées, sont conditionnées aux ressources. Mais d’autres critères entrent en ligne de compte : la situation familiale, l’état de santé, le lieu de résidence, le coût du logement…

Voici la liste détaillée des quatre principales aides au logement que les personnes âgées peuvent solliciter :

  • L’allocation personnalisée au logement – APL. Cette aide est accordée par les Caisses d’allocations familiales (CAF) aux personnes à revenus modestes et sert à financer une partie du coût du logement. Vous pouvez la solliciter que vous soyez locataire, propriétaire ou résident en établissement spécialisé. Il n’y a aucune condition d’âge. Le calcul de l’APL est complexe car il repose sur de nombreux critères : ressources du foyer, composition du ménage, situation professionnelle, zone géographique, montant du loyer ou des mensualités de prêt immobilier, superficie du logement… Pour estimer vos droits à l’APL, rendez-vous à cette adresse. Les demandes d’APL sont à adresser à la CAF.
  • L’allocation de logement social – ALS. Cette aide est également attribuée par la CAF. Senioradom vous conseille de privilégier la demande d’APL, et de vous tourner vers l’ALS en cas de refus de votre demande d’APL. Les demandes d’ALS sont à formuler à la CAF.
  • L’allocation de logement familiale – ALF. Cette aide s’adresse aux familles ayant des personnes à charge. Elle n’est pas conçue directement pour les personnes âgées, mais peut être sollicitée par les aidants ayant à charge une personne âgée de plus de 65 ans. L’ALF, tout comme l’APL et l’ALS, est attribuée par la CAF.
  • L’aide sociale à l’hébergement – ASH. Cette aide est attribuée par les conseils départementaux. Elle s’adresse aux personnes âgées à faibles revenus de plus de 65 ans vivant en établissement (EHPAD, résidence seniors…). Versée directement aux établissements, elle permet de couvrir une partie des dépenses d’hébergement. Le droit à l’ASH est calculé en fonction des ressources du demandeur. Pour les demandes, vous devez vous adresser au Conseil départemental ou à la mairie de votre lieu de résidence.

À retenir : sur les quatre principales aides au logement, trois sont versées par la CAF, et une par les départements.

Bon à savoir : il n’est pas possible de cumuler plusieurs aides au logement. Par exemple, si vous touchez déjà des APL, vous ne pouvez pas demander à bénéficier de l’ALS ou de l’ALF.

Le minimum vieillesse (ASPA)

Le minimum vieillesse a été remplacé en 2007 par l’allocation de solidarité aux personnes âgées, l’ASPA. Cette aide sociale, versée par les caisses de retraite, s’adresse aux personnes âgées n’ayant pas de ressources suffisantes pour subvenir à leurs besoins.

Pour pouvoir bénéficier de l’ASPA, vous devez :

Avoir plus de 65 ans. Si vous êtes en situation de handicap, l’âge minimum est abaissé à 60 ans.

Disposer d’un revenu annuel inférieur à 9 638,42 € si vous vivez seul, ou à 14 963,65 € si vous vivez en couple.

Le montant de l’ASPA est de :

803 € si vous êtes une personne seule.

1247 € si vous vivez en couple.

Pour faire une demande d’ASPA, vous devez contacter votre caisse de retraite. Si vous ne percevez aucune pension de retraite, vous devez déposer votre demande à la mairie de votre lieu de résidence.

Une aide pour les personnes âgées dépendantes : l’APA

Il existe en France une aide spécifiquement conçue pour les personnes souffrant de dépendance (ou leur entourage): l’allocation personnalisée d’autonomie, APA. Cette aide, qui a remplacé la prestation spécifique de dépendance (PSD), est versée par le Conseil départemental.

Le montant de l’APA dépend de deux critères :

  • Le niveau de ressources.
  • Le niveau de dépendance, déterminé par les équipes médico-sociales départementales.

L’APA sert à financer le maintien de l’hébergement à domicile ou l’hébergement en établissement spécialisé. Les personnes âgées les plus dépendantes (GIR 1 à 4) peuvent bénéficier, en plus de l’aide financière, d’une aide ménagère.

Pour vous procurer un dossier de demande d’APA, vous devez vous adresser à la mairie, au Conseil départemental ou dans un point d’information dédié aux personnes âgées.

Les aides des caisses de retraite et les aides sociales départementales

En dehors de l’ASPA, les caisses de retraite proposent plusieurs aides à destination des personnes âgées. La nature de ces aides est très diverse, et variable d’une caisse de retraite à l’autre. Ces aides peuvent servir à financer l’installation de dispositifs de téléassistance, l’aménagement du logement, l’aide à domicile, une garde à domicile momentanée, un déménagement, des activités de loisir…

Entrez en relation avec votre caisse de retraite pour en savoir plus sur les aides dont vous pouvez bénéficier.

Pour finir, songez aussi :

À l’aide sociale départementale pour le financement de l’aide à domicile (ménage, entretien du linge, toilette, préparation des repas). Cette aide est accordée par le département sous conditions de ressources, d’âge et de dépendance.
Aux réductions d’impôt sur les dépenses de services à la personne (déduction de 50% plafonnée à 6 000 euros par an). À savoir : l’utilisation d’un service de téléassistance donne droit à une réduction d’impôt de 50%, à condition de choisir un organisme prestataire agrémenté.