[High-tech]. Les seniors et Internet

  1. High-tech, les seniors et Internet

Une enquête de l’institut Ipsos réalisée pour l’Institut du bien-vieillir Korian récemment publiée dans le Parisien révèle que les personnes de plus de 65 ans y compris pour les plus de 80 ans sont de plus en plus nombreuses à utiliser Internet au quotidien. Près de la moitié d’entre eux affirment même se rendre sur les réseaux sociaux.

Largués face aux nouvelles technologies, les seniors ? Pas du tout !

Au départ, l’apprentissage des arobases, liens et autres pop-ups n’a pas été pour eux des plus aisés. Mais ils ont fini par s’y faire. « On n’a pas eu le choix » assure Marie-Françoise Fuchs, présidente du comité scientifique d’Old’up, une association créée en 2008 pour donner du sens à l’allongement de la vie. « Pour rester utile aujourd’hui dans la société, il faut maîtriser un minimum le digital. Sinon, on n’a pas d’information, on perd le lien avec les autres. Bref, on n’a plus qu’à rester chez soi à tricoter ! » Afin de suivre les moments de vie de ses onze petits-enfants, éparpillés aux quatre coins du monde, cette Parisienne de 84 ans s’est convertie à Skype, Facebook et WhatsApp. « La tablette m’a beaucoup facilité la tâche, poursuit-elle. Facilement transportable, ce support a l’avantage d’être simple d’utilisation et d’offrir une lecture confortable. » Originaire de L’Isle-Adam (Val-d’Oise), André, 90 ans, a lui aussi fini par investir. « Avec, je tape des mails, je consulte ma banque en ligne, je lis les journaux, détaille-t-il. Comme eux, des milliers de séniors se sont adaptés aux nouvelles technologies et y ont pris goût.

Les nouvelles technologies leur permettent justement de rester en lien avec leur environnement. C’est chez les plus de 80 ans que les évolutions s’avèrent les plus marquantes. « Les octogénaires correspondent à la génération des pionniers parmi les pionniers », analyse Serge Guérin, professeur à l’ESG Management School, à Paris, et auteur de « la Nouvelle Société des seniors » (Michalon, 2011). « Ce sont eux qui ont connu le plus de mutations en l’espace d’une vie : la radio, la télévision, le téléphone fixe, Internet, le smartphone… »

Utilisation d’internet de plus en plus fréquente et variée

L’utilisation d’Internet dans le quotidien des seniors devient de plus en plus fréquente et variée. Près de la moitié des plus de 65 ans se connectent à Internet tous les jours,  que ce soit pour lire et envoyer des emails (66%), pour gérer leurs finances (35% des plus de 65 ans),  pour écouter de la musique ou regarder des films, avoir accès aux agendas culturels  et même pour visiter des sites de rencontres(3%, et 4% des plus de 80 ans) . De plus en plus d’achats sont également réalisés en ligne car ils semblent de plus en plus avoir confiance dans la sécurisation des paiements.

Près d’un senior de plus de 65 ans sur deux (43%) est même présent sur les réseaux sociaux. Sur Facebook (2,4 millions de séniors y sont inscrits) et Twitter (520000 séniors y sont inscrits), les séniors représentent 10 % du nombre total des inscrits.
30% des plus de 50 ans affirment par ailleurs qu’ils apprécient les réseaux sociaux parce qu’ils leur permettent de rencontrer des personnes partageant les mêmes centres d’intérêts.
Un surnom a d’ailleurs été inventé pour qualifier ces séniors fans du Web : on les appelle les « Silver Surfeurs ».

 « Garder sa liberté et son autonomie »

L’ordinateur (ou la tablette) est devenu un objet central de la vie quotidienne : 39% d’entre eux affirment qu’ils emporteraient en priorité leur ordinateur s’ils devaient déménager, pour se sentir comme chez eux. Cela leur permet de « garder leur liberté de choix et de décision ». Grâce à un Internet, les seniors gardent le lien avec leur environnement et perdurent ainsi  leur liens sociaux et sociétaux et accroissent leur autonomie.

Les chiffres les plus impressionnants se trouvent chez les plus de 80 ans, « la génération des pionniers parmi les pionniers » qui a connu « le plus de mutations en l’espace d’une vie » vie : la radio, la télévision, le téléphone fixe, Internet, le smartphone… ». Ainsi, 38% des plus de 80 ans qui utilisent Internet ont un compte sur au moins un réseau social. Une pratique facilitée par le développement des ateliers internet pour les séniors, et les dispositifs de formation en ligne.

Où se former

Plusieurs associations proposent des ateliers pour permettre aux seniors de s’initier à l’informatique et au fonctionnement d’Internet. C’est le cas à Paris de Old’up et E-seniors. Netpublic, lui, propose des accompagnements individuels ou collectifs dans toute la France (Netpublic.fr).Beaucoup de communes francaises ou Club 3éme Age proposent des accompagnements.

N’hésitez donc pas à vous renseigner à la Mairie de votre lieu de résidence.

Ainsi Internet a largement contribué pour certains seniors à rompre leur solitude et maintenir leur vie sociale, même si cela ne remplace pas pour autant la présence physique familiale.

Sources : le parisien / institu Ipsos/Lh2 / JournalduNet /HuffingtonPost / Médiamétrie